Subventionner les associations, oui, les récompenser de manière arbitraire, non. Intervention de Jean-Paul au Conseil Municipal du 10 octobre 2016

rennes_nouveaulogomde

Madame la Maire, chers collègues,

Dans cette délibération il est proposé d’accorder une subvention exceptionnelle à la Maison de l’Europe d’un montant de 10 000€ pour l’année 2016. Ceci est chose courante, jusque-là rien d’anormal. Cependant, cette fois-ci, ce n’est pas pour un projet en particulier, mais pour « la qualité de ses actions de formation », je cite. Lire la suite

Association « Comptoirs du doc », une mobilisation payante à souligner. Intervention de Jean-Paul au Conseil Municipal du 27 juin 2016

logo_cdd

Madame la maire, chers collègues,

Cette délibération nous permet de revenir sur un moment difficile qu’a connu l’association Comptoirs du Doc. Notre conseil municipal avait approuvé l’an dernier les termes d’une convention liant les deux associations Lillico et Comptoirs du Doc. L’idée de projets communs n’ayant pu trouver de concrétisation satisfaisante, a amené la ville à une décision de rupture.

Lire la suite

Revue « Place publique » : une diparition qui aurait pu être évitée, intervention de Yannick au Conseil de Rennes Métropole du 2 juin 2016

place_publique

La revue d’urbanisme Place Publique Rennes/St Malo a cessé de paraître, après son 40ème et dernier numéro. Cette revue a été créée en 2009. Elle regroupe, autour des thèmes de ces deux villes, des contributions d’universitaires, d’urbanistes, de sociologues, d’historiens. Lire la suite

Les Maisons de quartier rennaises : pour un retour dans le giron public ! Intervention de Jean-Paul au Conseil Municipal du 11 mai 2015

url

Madame la Maire, chers collègues,

 La proposition d’avenant à la convention avec la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Bretagne concernant la Maison de quartier de Villejean et la Maison Verte nous permet de poser deux questions essentielles dans ce domaine.

La cohésion de l’animation socio-culturelle dans les quartiers et les emplois afférents à ces missions constituent à nos yeux les deux gros points d’amélioration à apporter à la situation actuelle.

Nous partons du principe que la population d’un quartier constitue un tout, partant de cela, avoir une maison de quartier, le Cercle Paul Bert et une autre entité comme la Maison Verte qui s’adressent, tous, à cette même population, pose la question de la cohérence, de la complémentarité organisée, donc de l’efficacité.

Quelle politique globale en direction des jeunes si chaque structure fait dans son coin ?

Nous prônons donc la reprise de l’animation socioculturelle des quartiers directement par la ville, en co-élaboration avec les associations.

Quelle politique de gestion du personnel cohérente si chaque structure se gère de manière autonome, sachant que diverses problématiques jalonnent la vie des associations concernées.

De nombreux exemples de conflits de personnes ont troublé ces structures. De plus ces personnels relèvent d’une convention collective particulièrement défavorable.

Nous prônons le rattachement de tous les personnels des structures au service du personnel de la ville.

Sans évolution de cet ordre, les habitants seront toujours confrontés à cet émiettement de l’intervention et d’offre socioculturelle dans leur quartier et les personnels confrontés à des conseils d’administration déconnectés les uns des autres, donc sans visibilité globale. Des problèmes identiques n’offrant pas les mêmes cadres de traitement n’aident pas à l’amélioration des conditions de travail et aux missions.

Réorienter la Maison Verte de Villejean avec la Maison de quartier de Villejean va dans le bon sens mais c’est l’ensemble qu’il convient d’unifier, c’est pourquoi nous nous abstiendrons sur cette délibération.