Après Rennes, l’État doit s’engager pour des cirques sans animaux sauvages

Alors que le cirque Bouglione est installé place Charles de Gaulle depuis une semaine, tout comme le cirque Medrano à St-Jacques, nous rappelons notre volonté d’en finir avec leur pratique d’exploitation des animaux sauvages dans les cirques.

En effet, la santé et le bien-être d’animaux comme les éléphants, les tigres ou les perroquets, aussi attentionnés soient les soigneurs, pâtissent largement de ce mode de vie.

Les Rennais s’opposent massivement à ce phénomène, par le biais de pétitions ou de rassemblements comme celui auquel nous participerons samedi à 13h30 Place Charles de Gaulle. Nous avons obtenu en décembre dernier l’expression symbolique, quasi unanime, du Conseil Municipal en défaveur de la présence d’animaux sauvages dans les cirques à Rennes.

Malheureusement, la loi ne permet pas pour l’instant aux communes d’interdire la venue de cirques qui ont ce genre de pratiques sur leur territoire. Le Gouvernement a lancé un groupe de réflexion sur le bien-être animal il y a plusieurs mois, nous souhaitons que les conclusions soient positives. Nous interpellons les députés LREM rennais sur ce sujet. Il faut qu’ils œuvrent auprès du Gouvernement pour qu’on puisse en finir avec la présence d’animaux sauvages dans les cirques comme l’ont déjà fait depuis longtemps nombre de nos voisins européens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s