Réaction au communiqué du député M.Laabid sur la situation au Blosne

Les propos tenus par M. Laabid dans le Ouest-France du 11 décembre à propos de la métamorphose du quartier du Blosne méritent quelques éclaircissements.

Nous, élus Parti de Gauche à Rennes, avons régulièrement interpellé la majorité sur les dossiers  NPNRU (Nouvelle Politique de Rénovation Urbaine) Maurepas et Blosne.

Oui, la municipalité n’engage pas les grands travaux suffisamment en lien avec les habitants.

Oui le déménagement de l’hôpital Fontenoy devrait, en préalable,  être associé à un projet de  remplacement d’activités sur le site, notamment en termes de structures publiques de santé pour une  prise en charge adaptée et accentuée de la population sur le sud de Rennes.

Par contre, comment prendre au sérieux M. Laabid, député, qui  votera le projet de loi de finances 2018 ce 15 décembre. Ce PLF2018 , par son article 52 validera la casse du logement social. M Laabid soutient la baisse de 5€ d’APL  pour les plus modestes. M. Laabid valide  l’affaiblissement des bailleurs sociaux qui auront moins de moyens pour rénover, entretenir  les immeubles et répondre aux locataires. M. Laabid valide la diminution des constructions, donc l’augmentation des loyers dans le privé  et des difficultés pour accéder en HLM, notamment pour les plus modestes et pour y rester concernant les moins modestes.

Pour mémoire la majorité dont est membre M. Laabid,  prévoit également, en 2018, une baisse de 5,2 milliards de dépenses de santé, une hausse de 10% du forfait journalier hospitalier à la charge des patients. La Ministre de la santé estime que 30% des dépenses de santé sont inutiles.

Les conséquences des votes de M Laabid dépassent largement  les questions de concertations locales. Le député Laabid soutient avec hypocrisie une politique socialement désastreuse.

Les habitants du Blosne doivent savoir que ce député milite contre leurs intérêts et surtout M. Laabid n’a demandé à personne son avis sur ces sujets. Pire, ce n’était même pas dans leur programme électoral.

Nous, élus du Parti de Gauche et membres actifs de la France insoumise ne laisserons pas ces élus dire une chose et faire le contraire.

Notre proposition de VIème République règlerait cette question par la révocation des élus coupables de tels comportements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s