De Babacar à Théo, stop aux violences policières !

un-crs-lors-d-une-manifestation-a-bordeaux-le-17-mai-11543690eeyup_1713
Théo a subi le jeudi 2  fév. 2017, à Aulnay sous Bois, une violence policière inouïe qui s’apparente à des actes de viol et de torture. Les actes dont il a été victime, étaient accompagnés d’injures écœurantes et racistes. Il en résulte pour Théo des séquelles physiques et psychologiques importantes. Samedi dernier le 4 février, c’est un homme de 83 ans qui a reçu 4 coups de matraque au visage lors d’une manifestation à Quimper. Souvenons nous aussi qu’il y a un peu plus d’un an, ici à Rennes, Babacar était assassiné par la police.  En ce qui concerne Babacar nous n’avons toujours pas d’éléments sur l’enquête en cours et les sanctions envisagées contre les auteurs de la mort de Babacar

Ces situations nous révoltent, et elles doivent nous révolter. La police républicaine a pour mission la protection des citoyens et de leur intégrité physique face aux actes criminels. Elle doit rassurer, c’est loin d’être le cas. 
Dans le contexte général de l’état d’urgence, état d’exception prorogé de façon régulière depuis novembre 2015, et pour mettre en œuvre une politique très antisociale, au service de l’oligarchie financière, l’Etat recourt sans retenue à la répression policière. Nous avons tous en tête et à l’esprit, la violence policière que le mouvement social a subi, ce printemps, à Rennes. Le syndicat Sud évoque le chiffre de 250 personnes blessées, un étudiant a perdu un œil à la suite d’un tir tendu au visage par un policier.  Le Gouvernement   induit par cette attitude de répression dure un climat de violence et d’escalade qui fait que toute résistance est suspecte et criminalisée, qu’elle ait lieu dans les quartiers ou lors de manifestations. 
En créant ce climat le gouvernement permet aux éléments les plus violents appartenant aux forces de police d’agir de façon absolument disproportionnée. En effet si la répression accrue est désormais la norme, il y a forcément des individus qui vont pratiquer une forme de zèle en accentuant, dans leur pratique, la violence. 
Au delà de son  caractère révoltant tout cela doit nous inquiéter, le pouvoir socialiste a initié une banalisation de la violence. C’est absolument irresponsable. Les militants et sympathisants du PS ont-ils conscience que ce que le gouvernement PS a mis en place pourra dès lors que le PS sera dans l’opposition être retourné contre eux, pour toute forme d’opposition ou de résistance même timide ? Qu’ils y réfléchissent !
Les citoyens doivent exiger une police républicaine qui les protège, qui ne crée pas une crainte lancinante, dans les quartiers à Rennes, à  Aulnay ou ailleurs ou lors de mouvement sociaux. La police doit être expurgée de ces éléments violents et fascisants. C’est une nécessité absolue pour notre démocratie. Mais au delà de cette exigence, c’est d’une nouvelle façon de faire de la politique qui doit prévaloir. Les 49.3 utilisés par six fois à l’Assemblée Nationale sont, à leur façon,  des coups de matraque législatifs destinés à imposer des mesures au service des puissances financières qui veulent se  gaver encore plus. 
Il nous faudra demain mettre en œuvre une politique de l’intérêt général. Il y aura alors cohérence entre le recours  de la police, ses pratiques,  et son intégration dans une politique au service de tous. La mise à terre de la Vème République, la création d’une nouvelle République permettra aux citoyens eux mêmes et à leurs représentants de contrôler l’usage de la police. 
Le programme l’Avenir en Commun de la France Insoumise va dans cette direction. Il indique qu’il faut agir localement par le biais d’une vraie police de proximité, et aussi avec plus de force contre tous les crimes et délits y compris ceux commis par les fraudeurs fiscaux ou les réseaux mafieux pour qu’ils soient mis à genoux. Pour éviter toute escalade dans les différentes formes de violence le programme prévoit aussi le démantèlement des Brigades anti-criminalité (BAC), et l’interdiction des armes potentiellement létales comme les Taser ou les Fash-ball. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s