Militarisation du centre-ville, une situation intenable pour les petits commerçants ! Intervention de Yannick au Conseil Municipal du 24 mai 2016

RCc5b9WbVxJNBShy(photo : francetvinfo)

Madame la Maire, chers collègues,

La situation des commerçants rennais est intenable. De grandes enseignes bancaires ou d’assurances, sous prétexte de vitrines cassées par certains manifestants, demandent par le biais de MEDEF 35  » un moratoire de six mois portant sur les charges sociales et fiscales, une exonération des taxes liées à leur activité au bénéfice des entreprises et des commerces situés en zone de guérilla urbaine, le respect par le Trésor public des engagements de l’Etat pris en faveur de la compétitivité des entreprises. » (OF du 20 mai)

La ficelle est un peu grosse. Pour ces établissements, tout est bon pour minorer leur contribution à la collectivité. Malgré leur vitrine médiatique intouchable, ils ne représentent en rien l’immense majorité des commerçants de notre ville.

Nous voudrions ici ce soir évoquer la situation réelle de la multitude de petits commerçants, dont certains se sont d’ores et déjà regroupés pour faire face à la militarisation du centre-ville. Ces derniers démontrent bien que votre stratégie de répression policière leur est préjudiciable. Ils expliquent, je cite leur tract, « l’occupation de la salle de la cité (maison du peuple) ainsi que les déambulations n’ont pas généré de nuisance sonore ni crée de situations anxiogènes. Au contraire, tout cela a participé au réenchantement de la place. Difficile d’en dire autant concernant les interventions policières : coups de matraque sur un serveur, mobilier de travail dégradé, obligation de cesser l’activité à cause des gaz lacrymogènes rendant l’atmosphère irrespirable (…).« 

 13177288_10208900579769079_1858562584650509777_n

Nous partageons cette vision. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si la pétition lancée par la droite invoquant la soi-disant prise d’otage du centre-ville par les manifestants et n’évoquant en rien la répression policière est un tel fiasco avec moins de 600 signataires une semaine après son lancement. Les Rennais ne sont pas dupes. Quand les forces de l’ordre respectent leurs prérogatives de sécurisation des biens et des personnes, sans recourir à des provocations, sans réprimer la première personne qui passe, qu’il s’agisse d’un manifestant, d’un journaliste, d’un commerçant, d’un passant etc, tout se passe bien. Regardez le 1er mai, aucune dégradation n’a été commise avec des forces de l’ordre restées discrètes.

Malheureusement, les directives reçues par les forces de l’ordre sont bien souvent beaucoup plus violentes. Conjuguées à une fatigue, que dis-je, un épuisement, des policiers et gendarmes, victimes d’une exploitation intolérable, la répression policière devient inadmissible. On dénombre à l’heure actuelle plus de 270 blessés à Rennes. Où est passée votre soi-disant culture du dialogue que vous prônez à longueur de journée ?

Où est le dialogue lorsque que les occupants, pacifistes, de la Maison du Peuple se font expulser alors qu’une Convention avait pourtant été signée et respectée, ce qui augurait d’une discussion constructive ? La Maison du Peuple était pourtant la plus belle des expressions de votre slogan « Rennes créative et solidaire ». Il y avait là pourtant une opportunité réelle de fonder une autre façon de faire de la politique.

Où est le dialogue lorsque des manifestants pacifistes, y compris des élus, se prennent des coups de matraques ?

Madame la Maire, vous voyez bien que cette manière de gérer des conflits sociaux ne mène à rien. La violence engendre la violence, c’est un cycle infernal. Pesez de tout votre poids auprès du Gouvernement pour qu’il écoute la population, opposée à 70% à cette loi. Pesez de tout votre poids auprès du Préfet pour qu’il cesse ses opérations quasi militaires dans notre ville.

Dans tous les cas, sachez que nous sommes décidés à continuer le combat contre la loi travail et à accompagner les mouvements sociaux en cours tels que les grèves dans les raffineries, dans le secteur du rail, les actions des routiers …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s