Insultes, coups : communiqué suite à une nouvelle répression d’élus et de syndicalistes manifestant contre la loi travail

Militants syndicalistes et élus nous avons participé au rassemblement intersyndical route de Lorient à Rennes. Après plusieurs heures de distribution de tracts aux voitures et routiers, dans une ambiance globalement conviviale, le rassemblement s’est fractionné sous l’effet de grenades lacrymogènes totalement injustifiées vers 14h00. Reprenant le chemin du centre-ville un peu plus tard, les manifestants ont choisi de longer la Vilaine à partir de l’écluse du Moulin du Comte.


Nous nous sommes retrouvés à discuter dans cet espace réduit du halage, équipés de nos vélos, drapeaux syndicaux et porte-voix. Soudainement un groupe de la police nationale armé, équipé au combat, s’est appliqué à pousser nerveusement tout le monde, n’hésitant pas à sortir les matraques, nous interdisant de rester bavarder, alors que pour nous, la « manifestation » était quasi terminée.

Placés en queue de cortège, avec les policiers dans notre dos, nous avons subi des coups, bousculades, insultes, coups dans les vélos, la sono. Un drapeau syndical a été arraché à un manifestant. Un jeune homme fut même attrapé par la gorge, jeté à terre, matraqué, et laissé sur place. Nous tenons à dénoncer ces actes gratuits, reliés à aucun acte belliqueux envers les policiers. Les ordres donnés à ce groupe de policiers sont inqualifiables. Les propos tenus par certains également.

Nous maintenons notre exigence de retrait de la Loi El Khomri et le droit de manifester en paix. Ces actes de répression délibérés envers des manifestants pacifistes discréditent leurs auteurs et leurs commanditaires. Nous demandons des éclaircissements de Mme la Maire et de Mr le Préfet.

Syndicat départemental CGT-FAPT-35
Pierre-Eric Gérard, Délégué du Personnel CGT d’Equant (filiale d’Orange)
Christophe Cariou, Délégué Syndical CGT Equant (filiale d’Orange)
Jean-Christophe Paoletti, Délégué Syndical CGT Orange Labs
Michel Demolder, adjoint PCF au maire de Pont-Péan
Jean-Paul Tual, conseiller municipal PG de Rennes

Publicités

Une réflexion sur “Insultes, coups : communiqué suite à une nouvelle répression d’élus et de syndicalistes manifestant contre la loi travail

  1. Pingback: Le mépris | alabergerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s