Risque d’inondations, appliquons le principe de précaution. Intervention de Yannick au Conseil Municipal du 18 janvier 2016

inondation_pont_de_Chateaudun_2009_D.Gouray

(photo : site de la ville)

Me la Maire, cher(e) s collègues,

Par cette délibération il nous est proposé de demandé à M. le Préfet d’Ille et Vilaine une modification des prescriptions du Plan de prévention des risques d’inondation pour les ZAC Baud Chardonnet an centre sud de Rennes et de la Zac Armorique au Nord. Ces deux ZAC sont aux yeux du PPRI de nature différente, l’une est en zone protégée (BC), l’autre non. Nous devons au delà des impératifs de demande d’urbanisation aux quelles nous sommes confrontés et obligés de répondre, être attentifs aux conséquences mêmes si elles ne sont pas immédiatement lisibles.

Les PPRI sont issus d’épisodes de crues importantes et aux conséquences graves et coûteuses. Ces épisodes ont conduit les pouvoirs publics à définir des principes de précaution et des règles d’usage et d’aménagement qui, pour une grande part, impactent l’urbanisme. Ce qui a prévalu c’est aussi une équilibre entre l’espace urbanisé donc imperméabilisé et l’espace vert donc poreux à l’eau. Etendre les surfaces urbaines a forcément un effet, pas nécessairement immédiat, mais à terme. Nos références de base sont les crues centennales. Mais dans un contexte de changement climatique, il faut par précaution poser les limites de cette garantie. La prudence est donc plus qu’opportune. Nous avons aussi d’autres impératifs tels que la biodiversité (de type Natura 2000), les problèmes d’écoulement d’eau. Pour la ZAC BC le projet induit un écoulement sur des espaces et jardins avec un risque de stagnation de l’eau en zone urbaine. En ce qui concerne la ZAC Armorique la compensation repose sur l’aménagement d’un talweg et d’un champ d’expansion. Nous pouvons formuler des observations de même nature. Il y a dans ce cas, pour protéger la zone concernée la création d’une digue dont il faudra garantir au fil des ans l’entretien et la fiabilité opérationnelle. C’est un risque supplémentaire.

Nous sommes ici sur l’application du principe de précaution et le respect de certains équilibres. A ce titre nous voterons contre ces deux demandes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s