Rénovation urbaine à Maurepas et au Blosne : mieux écouter les habitants, intervention de Jean-Paul au Conseil Municipal du 23 novembre 2015

 

Le quartier MAUREPAS à Rennes avec son centre commercial Gros Chêne et ses tours d'immeubles(photo : Ouest-France)

Madame la Maire, chers collègues,

Le projet urbain de Maurepas concerne un quartier et une population en attente d’améliorations de leurs logements et plus généralement de leur quartier.
Nous avons deux observations à formuler.

Tout d’abord, la mise en place d’une équipe d’urbanistes et d’hommes de l’art comme  désignée dans le projet de délibération, devra intégrer, parmi l’ensemble des actions à penser, une forte demande des habitants concernant l’amélioration phoniques des 10 tours concernées. Cette forte demande rappelée par les habitants doit être prise en compte. Nous posons donc la question: Quels objectifs seront donnés aux urbanistes et architectes dans ce domaine ?

Ensuite, concernant la restructuration complète du groupe scolaire Trégain, nous demandons que ce projet soit co-élaboré avec les enseignants et les parents d’élèves. Ainsi la ville utiliserait ce projet pour innover dans la participation citoyenne pour une véritable co-construction.

Sans oublier évidement les caractéristiques architecturales à retenir pour ce groupe scolaire qui pourraient intégrer ce qui se fait de mieux en matière d’économie d’énergie et de matériaux non polluants.

Rennes-Quartier-du-Blosne-Rehabilitation-des-tours-du-Blosne_imagelarge

Mme la maire, chers collègues,

Ce projet de délibération nous permet de souligner l’importance que revêt ce qu’il est appelé « concertation », en vue de l’extension du périmètre de la ZAC Blosne Est.

Des échanges ont déjà eu lieu sur l’évolution proposée de ce quartier. Des interrogations fortes se sont déjà exprimées.

La délibération n’intègre pas le détail des modalités de cette concertation d’où notre perplexité. S’il n’est retenu qu’une démarche d’explications au travers de réunions et d’une exposition, le projet rencontrera des oppositions.

Encore une fois, comme pour Maurepas, nous demandons à ce que la ville de Rennes s’engage à réellement entreprendre une démarche de concertation. Nous pensons que l’urbanisme ne peut pas se penser sans l’association des populations concernées. Quand un projet touche aux logements, leur qualité énergétique, phonique, architecturale, touche aux commerces et services publics de proximité, touche aux transports en commun, il nous parait impensable de concevoir de telles évolutions sans une étroite association des habitants, des urbanistes, architectes et paysagistes. A un moment donné, il faudra bien que tout le monde accepte l’apport de tous.

Construire, reconstruire un quartier ne doit pas répondre au style ou la réputation de tel ou tel cabinet d’experts, ni mettre en relief telle ou telle ambition d’élu. Les gens n’en ont que faire de ces égos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s