Tribune dans Les Rennais novembre-décembre 2015

COORUS : il faut aller plus loin !

Le dispositif Coordination de l’urgence sociale permet l’hébergement des demandeurs d’asile qui, rappelons-le, n’a aucun revenu. Ce dispositif est salutaire mais il est cependant imparfait et insuffisant.

En effet, le protocole que la Ville signé avec l’association Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte prévoit des durées maximales d’hébergement des personnes réfugiées. Par exemple, les ménages qui sont engagés dans une procédure dite « normale » de demande d’asile ne peuvent rester que 4 mois dans le logement qui leur est prêté.

La durée limitée de l’accueil, le faible nombre de places induisent pour ces migrants la nécessité de tenter de s’abriter là où ils peuvent. A l’instar de la quarantaine de migrants d’origine caucasienne et mongole délogés sans solution alternative il y a quelques semaines.

Pour mieux accueillir aujourd’hui Il est donc nécessaire de commencer par atteindre un niveau suffisant de logements COORUS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s