« Nous n’avons pas la même vision de l’intérêt général », déclaration au Conseil Municipal du 29 juin 2015

Madame la Maire, chers collègues,

C’est une intervention un peu particulière que nous souhaitons exprimer aujourd’hui. En effet, même si l’actualité locale récente regorge de thématiques que nous soutenons ou auxquelles nous nous opposons, c’est de notre vision politique que nous aimerions parler aujourd’hui.

En effet, contrairement à certaines insultes (genre Coréen du nord…) qui ont pu être assénées à notre égard dans cette enceinte, nous menons aussi bien localement, nationalement et aussi de façon internationaliste des réflexions politiques et philosophiques qui guident ensuite nos décisions, nos implications, nos combats.

Alors en effet, les conclusions de ces réflexions sont différentes des vôtres tout comme elles sont différentes de celles d’Alternance 2020. En effet nous n’avons pas la même vision de l’intérêt général. En effet nous avons des projets pour Rennes ou plus globaux qui divergent ou s’opposent aux vôtres. Pour autant, nous sommes toujours attentifs aux thèses de ceux dont nous ne partageons pas les avis et valeurs.

Sur le fond et au regard des altercations récentes sur le financement d’opérations strictement commerciales nous ne croyons pas que stimuler l’offre satisfera la demande. Nous ne croyons pas qu’aider les entreprises sans condition de tailles, de critères sociaux ou environnementaux permettra au plus grand nombre de notre ville de vivre mieux. Nous sommes persuadés que l’objectif de la puissance publique doit être de concourir au maximum à la satisfaction des besoins vitaux (logement, transport, bien vivre en ville…) et c’est d’ailleurs mécaniquement de cette satisfaction que découlera la prospérité d’un système économique. Rennes et Rennes Métropole ont dépensé depuis juin 2014 près de 700 000€ de subventions-cadeaux aux entreprises, c’est autant d’argent qui aurait pu être consacré à au moins ne pas augmenter le prix des transports publics ou à permettre que chaque enfant ait un accès à des crèches de qualité avec un personnel aux conditions de travail décentes. Les premiers champs de la rigueur imposée par l’État aux collectivités doivent concerner ce type de dépenses

Nous ne croyons pas non plus à toutes ces histoires de « rayonnement » de la ville, ou d’ « attractivité ». Par principe d’abord nous ne sommes pas d’accord pour mettre en concurrence des collectivités quand celles-ci devraient travailler en parfaite complémentarité. Les Rennais ne valent pas mieux ni moins bien que les Manceaux ou les Caennais, cessons de les mettre en compétition. Avoir un centre des congrès pour faire comme Nantes, quel intérêt pour les habitants de notre ville ? Construire des milliers de mètres carrés de bureaux pour les grandes entreprises parisiennes dans le quartier de la gare, quelles retombées pour la population ? Autant de millions d’euros qui pourraient être investis dans des constructions plus nombreuses de logements sociaux pour désengorger la longue liste d’attente ; ou encore, par exemple, pour essayer d’accueillir avec un minimum de dignité les migrants qui sont souvent contraints de dormir à la rue dans notre ville.

Notre manière de concevoir Rennes s’avère radicalement différente, et pourtant nous prenons du plaisir et considérons comme fondamental de débattre pour peu que les divergences de point de vue soient respectées. Peut-on réellement parler d’exercice démocratique si chaque délibération est validée par l’ensemble des élus sans un mot ? Il ne nous semble pas. C’est pourquoi, chaque fois que nous serons en désaccord, même si notre point de vue n’est pas majoritaire à ce jour, comptez sur nous pour le faire savoir. Ni opposition de principe ni acquiescement béat, nous nous positionnons uniquement en fonction de nos idéaux et de nos analyses politiques.

Peut-être que c’est nouveau au sein de cette assemblée mais il y a bien plusieurs voix qui se réclament de la gauche et nous ne ferons pas taire la nôtre même si certains, à droite notamment, n’arrivent pas à avoir l’esprit suffisamment ouvert pour sortir de leur petit cartel d’intérêts mélangé à quelques convictions et n’ont alors que l’irrespect et stigmatisation en réponse à nos arguments.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s