Le parcours quotidien d’un SDF à Rennes

Contexte : Lors du Conseil Municipal du 24/11/14 la délibération 39 nous proposait de voter une subvention à l’association SEA35, ce que nous avons fait. Nous en avons profité pour exprimer les difficultés rencontrées par les SDF rennais pour avoir un toit.

958670408

Depuis des années, les associations réclament un accueil de jour à Rennes pour les populations en errance, qu’elles soient françaises ou étrangères. Ce lieu est enfin ouvert mais ne répond pas aux besoins des personnes sans abri sur notre territoire

Le terme d’accueil de mi-journée serait plus approprié, puisque ce lieu, limité à 20 places, est ouvert uniquement de 14h à 17h et ne s’adresse qu’aux familles.

Imaginez-vous quelques minutes dans la peau d’un SDF à Rennes :

 Après être resté pendu au téléphone toute la journée avec le 115, le numéro de la loterie sociale de la misère, vous décrochez par chance une place à 20h à… l’abri de nuit, rue Coetlogon, derrière Pontchaillou. Il vous reste alors 3h à attendre avant que ce lieu ouvre ses portes.

 Si vous êtes célibataire, vous pourrez patienter en allant prendre une boisson chaude à « La Pause » entre 19h30 et 21h place Saint Melaine dans le centre-ville (1).

Si vous avez des enfants, aucun lieu d’accueil avant l’ouverture de l’abri de nuit. Il vous faudra patienter dans la rue en espérant tomber sur la maraude de la Croix Rouge qui vous offrira un peu de réconfort.

23h : l’abri de nuit ouvre ses portes.

Cet hébergement provisoire du dispositif hivernal a été expérimenté l’année dernière par la préfecture : Des modules type algécos, montés dans l’enceinte de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration au fond d’une impasse derrière le CHU (2), destinés à accueillir tous les publics (même les chiens) de minuit à…5h ! Pour assurer le suivi du public et la convivialité, la préfecture a confié l’accueil du lieu à des agents de sécurité qui jouent aux travailleurs sociaux.

Malgré l’emplacement de cette structure, les conditions d’accueil spartiates, les horaires drastiques, l’abri de nuit avait fini par trouver son public l’hiver dernier en accueillant les refoulés du 115 : célibataires, famille avec enfants, femmes enceintes, personnes handicapées…

Le préfet a donc décidé de reconduire l’expérience cette année en accordant à tous les sans-abris une rallonge jusqu’à 6h30 avant de les mettre à la rue !

6h30 vous vous retrouvez donc dehors dès potron-minet avec comme seule perspective une longue journée de galère et 2 priorités : se nourrir et trouver un toit pour la nuit suivante.

Située à proximité de l’abri de nuit, c’est souvent la salle d’attente des Urgences du CHU qui sert de refuge en attendant l’ouverture de la première structure.

9h Les portes du secours-catholique, rue Louis Guilloux-en bas de la rue de St Brieuc (3) s’ouvrent pour offrir un café à tous les « paumés du petit matin » (entre 50 et 80 personnes par jour).

Le « Puzzle » rue de la Barbotière-Quartier de Laennec (4) accueille également quelques heures par semaine les adultes sans enfants et propose une douche et une machine à laver pour quelques euros…

 Le ventre crie famine et il faut penser tôt au tard à se nourrir.

Pour 1€, le restaurant social « Le Fourneau », rue Leperdit en centre-ville (5) est le seul endroit à proposer un repas chaud à partir de 11h, mais les mineurs n’y sont pas acceptés. Pour les familles avec de jeunes enfants, ce sera juste un plat à emporter pour déguster sur un bout de trottoir. Il n’existe aucun lieu d’accueil pour préparer les denrées alimentaires récoltées au restau du cœur ou ailleurs par les personnes sans ressources.

Pour les familles hébergées à l’hôtel, préparer un repas est un motif d’exclusion.

A partir de 14h, il y existe donc ce nouvel accueil de mi-journée (6) ouvert de novembre à mars. Et après ?

Il faut mettre un terme à la gestion saisonnière de la misère.

Il faut un lieu d’accueil unique pour en finir avec ces parcours vers des structures différentes éparpillées aux 4 coins de la ville.

Dans une ville qui affirme que « l’aide et l’accès aux droits des personnes en difficulté ont toujours constitué des priorités », nous réclamons un véritable accueil de jour comme de nuit inconditionnel avec possibilité de préparer des repas et de se laver, été comme hiver, à Rennes

                                 _______________________________________________

  1. La Pause 4 place St Melaine – tous les jours de 19h30 / 21h – Adultes sans enfant
  2. L’abri de nuit 8 rue Julien Lemordant – tous les jours de 23h / 6h30 – tout public (30 places)
  3. Le secours-catholique 10 rue Louis Guilloux – du lundi au vendredi 9h / 11 h30 – tout public
  4. Le Puzzle rue de la Barbotière – mercredi et vendredi 9h30 / 12h30 – dimanche et jours fériés 9h / 13h – du mardi au samedi 13h45 / 17h45 – adultes sans enfants
  5. Le Fourneau rue Leperdit – Du lundi au samedi 8h45 / 12h45 – adultes sans enfants
  6. L’abri 61 rue Papu – du lundi au vendredi de 14h à 17h – familles avec enfants

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s