1er novembre : Journée mondiale pour Kobanê

arton874-2d4ab

Depuis le 15 septembre, l’organisation terroriste qui se fait appeler l’Etat islamique (EI) mène de vastes offensives contre Kobanê (Ain al Arab), l’un des trois cantons autonomes kurdes du Rojava (Kurdistan de Syrie). Malgré la mobilisation et la résistance acharnée des YPG (Unités de Protection du Peuple du Rojava) et des YPJ (Unités de femmes combattantes), les djihadistes se sont emparés d’une soixantaine de villages autour de Kobanê, quasiment encerclée, tuant des civils et provoquant l’exode de milliers de personnes.

Cette résistance acharnée a surpris et déjoué les plans machiavéliques de ceux qui comptaient envahir Rojava une fois les forces combattantes kurdes liquidées. Ces résistants de Kobanê ne sont pas seulement des combattants et des combattantes, mais aussi des milliers de civils, femmes et hommes, qui ont pris les armes pour défendre leur terre et leurs valeurs, un modèle d’organisation de la société civile et politique basé sur une démocratie participative. La résistance historique de cette petite ville a ému le monde entier et a redonné espoir à tout un peuple, et, au-delà, à tous ceux et à toutes celles qui, dans le monde entier, luttent pour plus de démocratie et contre l’obscurantisme. Le combat pour la défense de Kobanê revêt donc une dimension symbolique internationale.

Soutenons les Kurdes dans leur combat pour la liberté

Halte aux offensives barbares de l’Etat islamique (E.I.)

Les Kurdes de Bretagne, les militants des forces politiques, syndicales et associatives, les Rennais et les Rennaises sont invités à se rassembler à Rennes ce samedi 1er novembre :

11h : rassemblement dalle du Colombier.
11h30 : marche dans les rues de Rennes.
12h30 : arrivée place de la Mairie. Prises de parole. Dislocation

*Signataires**:*AMARA, Maison du Peuple kurde, Amitiés kurdes de Bretagne (AKB), Breizhistance-la gauche indépendantiste bretonne, Maison internationale de Rennes (MIR), Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP 35), Mouvement de la Paix, Mouvement des jeunes communistes de France (MJCF), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA Rennes), Parti communiste français (PCF), Union démocratique bretonne (UDB).
La manifestation pour Kobanê, prévue ce 1er novembre à Rennes, a rempli ses objectifs : venus très nombreux, les Kurdes ont défilé entre 11h30 et 13h selon le parcours prévu, épaulés par des délégations des partis et mouvements signataires de l’appel à manifester.

_______________________________________________________________________

Compte-rendu de la mobilisation à Rennes

A l’arrivée place de la Mairie, après une minute de silence pour les combattants et combattantes tombés au front, chaque mouvement a pu prendre la parole.

Kobané

Dominique Leseigneur pour Ensemble

Les Amitiés kurdes de Bretagne ont déclaré :

les AKB soutiennent les Kurdes depuis 20 ans pour leurs droits politiques, humains et culturels. Pendant ces 20 ans, les Kurdes ont lutté dans les 4 parties du Kurdistan. Quelques droits ont été acquis, mais beaucoup trop peu, tout particulièrement en Turquie où le pouvoir islamiste continue à les réprimer par tous les moyens. Un de ces moyens est la collaboration active et passive avec les barbares du prétendu « Etat islamique ». Cette collaboration est ignoble et doit cesser.

Mais les plans d’Erdogan sont contrecarrés par la résistance des YPG? et des YPJ, qui luttent depuis 50 jours pour la liberté de Kobanê. Aujourd’hui Erdogan, de plus en plus isolé, cherche un soutien auprès de la France. Les AKB demandent à ce que celle-ci prenne ses responsabilités et ne collabore pas avec le régime turc :

qu’elle refuse la demande d’Erdogan de créer une zone-tampon, prétexte à l’occupation turque du Rojava? ;
qu’elle aide militairement la résistance de Kobanê mais aussi de Hasakê, Qamislo, Serêkaniyê ;
qu’elle reconnaisse le PKK et le PYD? comme représentants des Kurdes ;
qu’elle agisse pour faire ôter le PKK de la liste des organisations terroristes ;
qu’elle fasse la lumière sur l’assassinat, commandité en Turquie, de nos camarades Rojbin, Sakinê et Leyla ;
qu’elle comprenne que les Kurdes sont la clé de la démocratie au Moyen-Orient et qu’elle change sa politique en conséquence.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s