Collecte des déchets allée Jacques Cartier

Je profite de cette délibération afin de me faire la voix d’habitants qu’on n’écoute guère depuis quelques semaines. Je parle des résidents de l’allée Jacques Cartier à Rennes qui s’opposent à la décision de remplacer la collecte par camion au pied de chaque immeuble par un point d’apport volontaire aérien qui serait installé à l’entrée de l’allée. On leur avait promis des jardinières, ils se retrouvent avec des containers ! Depuis quelques semaines, les habitants se mobilisent très fortement : pétition transmise à l’élu de quartier, à la Maire, au Vice-président. Ce qui a donné lieu à un article dans la presse.

J.Cartier

Le raison invoquée par Sita ouest concerne la sécurité des agents et des piétons lors du passage du camion de collecte qui se retrouve à effectuer une marche arrière. Cet argument est très certainement à prendre en compte.

Mais de leur point de vue, on peut se poser la question de l’opportunité d’une telle décision. En effet, ces points collectifs incitent à des dépôts plus volumineux et donc moins contrôlés, comme on peut le voir ailleurs dans notre ville. Ainsi, s’interrogent-ils sur les conditions d’hygiène, de salubrité de leur environnement. D’autres questions se rajoutent notamment la problématique de la sécurité aux entrées et sorties de l’allée, les containers diminuant la visibilité des passants. Leur argumentaire est bien fourni, je vous encourage à le lire sur le document qui vous a été distribué à l’entrée.

Leur mobilisation m’amène à 2 réflexions.
La première concerne l’exercice du ramassage des déchets par Sita Ouest, filiale de Véolia. Cette modification du système de collecte conduit à penser que le service public se réduit. Pourtant, il ne me semble pas que Rennes Métropole ait diminué les reversements à Sita Ouest. On assiste, ces dernières années à une réduction du nombre de personnels affectés à chaque tournée. De deux ripeurs à l’arrière des grandes bennes, c’est maintenant un seul qui est chargé des manipulations des containers. Pour le cas de cette allée, il suffirait que le chauffeur soit aidé par une seconde personne pour l’aider à manœuvrer sans mettre en danger les passants. Par ailleurs, le Grenelle de l’environnement prévoit la mise en place de la redevance incitative. Comment pourra- t ‘on la mettre en œuvre avec la mise en place de ces grands collecteurs ? S’agira-t-il de les démonter dans deux ou 3 années ?

Ma seconde réflexion porte sur les modalités de concertation avec les habitants. Étant donné que cette allée est en cours de rénovation ne pouvait-on pas associer les habitants à la réflexion afin de penser son aménagement pour tenir compte, entre autres, des contraintes de la collecte des déchets ménagers. C’est par hasard qu’ils ont appris cette décision. Depuis leurs interpellations sont restées lettre morte. A l’heure, où à Rennes, les assises de la démocratie locale sont appelées à refonder les pratiques et les relations entre élus, services et habitants, le cas de l’allée Jacques Cartier est un bien mauvais signe.

C’est d’autant plus étonnant qu’en juillet dernier, nous votions un contrat avec ACP Services pour plus de 314 000 €/an au motif et je cite la délibération que « L’implication des habitants constitue un levier essentiel d’amélioration de la gestion des déchets. Dans cette optique, Rennes Métropole déploie, depuis plusieurs années déjà, d’importants moyens pour assurer une « communication de proximité » de qualité à destination des usagers. »
Avec la métropolisation, notre instance va prendre en charge de plus en plus de dossiers gérés par les communes jusque-là. Nous allons être de plus en plus interpellés par les habitants. Les enjeux démocratiques doivent être pris en compte dans les réflexions et les décisions de notre conseil et des services
Co-construire les décisions avec les habitants ne peut qu’améliorer la légitimité de ces mêmes décisions et prévenir les conflits entre eux et notre institution. Le dialogue doit donc s’établir. Ils sont demandeurs, il est temps de répondre à leur appel, et les faire travailler ensemble avec les services à une solution satisfaisante.

Valérie Faucheux – Conseil communautaire du 23 octobre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s