Intervention de Françoise Rubion sur la métropolisation

Contexte : voir le Rapport n°1 – Transformation RM en Métropole – Orientations et Cadre d’intervention

Intervention délibération 1 – Métropolisation

logo_metropole

 

Monsieur le Président, chers collègues,

Avant tout propos nous tenons à rappeler que le Parti de Gauche est opposé à la métropolisation qui éloigne les citoyens des lieux de prise de décision et nuit à l’unité de notre République. Comme vous le savez, les métropoles bénéficieront de compétences que n’auront pas les autres intercommunalités. Il y a un risque d’une République à deux vitesses. Le contexte dans lequel s’inscrit ce phénomène n’est guère plus reluisant puisqu’il s’agit de s’adapter à un soi-disant format européen où des grandes métropoles seraient en concurrence pour attirer les entreprises au dépend des autres, bien loin de l’Europe de la coopération tant vantée.

Cependant, il n’est pas question de s’exprimer ici sur le phénomène de métropolisation. Nous nous abstenons sur cette délibération pour plusieurs raisons :

Nous prenons acte effectivement du travail accompli depuis la promulgation de la loi MAPA, il est incontestable.

Nous voyons d’un bon œil les propositions de la conférence des Maires, à la fois de savoir temporiser sur la question de l’aménagement et de la voirie mais aussi de proposer la gestion de l’assainissement de l’eau en régie publique. Nous espérons fortement qu’un tel scénario sera également proposé concernant la production et la distribution de l’eau, d’ici la fin de l’année.

En revanche, nous nous opposons fortement aux propositions relatives à la gouvernance de proximité et notamment celle qui vise à la création de « comités de secteur ». La présentation qui en est faite revient à créer des intercommunalités dans l’intercommunalité alors que le but même de la réforme territoriale est la simplification du « mille-feuille territoriale », il y a là une contradiction. Par ailleurs nous ne pouvons que nous interroger sur la place laissée aux oppositions au sein de ces comités de secteur alors qu’ils seront pilotés par le Maire et un conseiller communautaire de chaque commune.

Par ailleurs, en tant qu’élus locaux, nous devons tous garder à l’esprit l’importance de l’échelon local pour faciliter la participation de nos concitoyens aux affaires locales. Il est regrettable que rien ne soit mentionné en ce sens au sein de ce rapport.

Merci de votre attention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s