La MIR de Rennes : Incontournable pour la vie associative rennaise.

Comme le TNB, la Maison Internationale de Rennes a récemment fait l’objet d’un rapport de la Cour Régionale des Comptes. Les élus FdG et EELV ont profité d’une délibération lors du Conseil municipal du 15 septembre 2014 pour apporter leur soutien à la MIR :

MIR

Forte de ces 78 associations adhérentes, la MIR occupe depuis 30 ans une place centrale dans le paysage associatif rennais en tant que lieu de ressources et de débats.

La mondialisation entraine une intensification des flux internationaux, notamment migratoires.

Terre d’émigration jusqu’au milieu du XXe siècle, la Bretagne est aujourd’hui une terre d’immigration. Les personnes migrantes s’installent dans les métropoles et notamment à Rennes et doivent avoir accès à leurs droits fondamentaux, sociaux et politiques.

Rennes, pôle d’attraction économique mais aussi humain doit donc adapter ses projets aux populations étrangères présentes sur son territoire, comme aux nouveaux arrivants.

Le projet associatif de la Mir a su s’adapter à ces nouveaux contextes. Au delà des jumelages, elle a su mettre en place des actions qui promeuvent l’interculturalité, la solidarité et la citoyenneté internationale. La maison des mondes, le projet Migor, les marainages sont autant d’actions concrètes qui permettent de construire une société plus solidaire où chacun a sa place, à travers des projets partagés sur le territoire local. Ainsi, il est étonnant de constater que la Cour des comptes considère que le jumelage a une dimension plus internationale que les migrations !

En mettant ses locaux à disposition, la Mir fédère les organisations et les encourage à travailler ensemble. A ce titre, le collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes, composé de militants et de personnes étrangères a vocation à continuer à se réunir à la MIR contrairement aux recommandations de la cour régionale des comptes. Comme le démontre la Mir dans sa réponse, rien dans la réglementation ne l’empêche.

Les élus d’EELV et du Front de Gauche demandent à La Ville de Rennes de maintenir son soutien financier dans le cadre d’un dialogue renouvelé afin de maintenir les emplois et donc les actions.

La MIR doit pouvoir continuer à répondre aux attentes des Rennaises et des Rennais et des associations internationales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s